Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Agence canadienne d'évaluation environnementale

Communiqué

Le ministre de l'Environnement annonce la décision relative à la désaffectation de la mine d'uranium de Cluff Lake

OTTAWA, le 15 avril 2004 --Le ministre de l'Environnement, l'honorable David Anderson, a annoncé aujourd'hui que la désaffectation de l'installation de la mine d'uranium de Cluff Lake dans le nord-ouest de la Saskatchewan ne nécessitait pas d'évaluation supplémentaire par une commission d'examen ou un médiateur en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale. Le ministre a renvoyé le projet à la Commission canadienne de la sûreté nucléaire (CCSN), qui est l'autorité fédérale responsable, pour qu'elle prenne les mesures appropriées. Le projet avait été proposé par la société COGEMA Resources Inc.

Le ministre a déclaré que le projet n'était pas susceptible de causer des effets négatifs importants sur l'environnement après la mise en oeuvre des mesures d'atténuation soulignées dans le rapport d'étude approfondie. Dans sa prise de décision, le ministre a tenu compte :

  • du rapport d'étude approfondie ainsi que des conclusions et des recommandations présentées par la CCSN;
  • des commentaires du public reçus pendant les trente jours de la période de consultation et de la réponse de la Commission à ces commentaires;
  • de la mise en oeuvre des mesures d'atténuation;
  • de la mise en oeuvre du programme de suivi.

La mine et l'usine de traitement d'uranium de Cluff Lake sont situées en Saskatchewan, à 75 km au sud du lac Athabasca et à 15 km à l'est de la frontière provinciale avec l'Alberta. L'installation de gestion des résidus sera couverte sur place. L'une des mines à ciel ouvert sera remblayée tandis que deux autres seront inondées. Les restes des amas de stériles seront recouverts. La surveillance à long terme de l'installation désaffectée suivra.

- 30 -

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale administre le processus fédéral d'évaluation environnementale. Ce processus permet de déterminer les effets environnementaux des projets à l'étude, de prendre les mesures appropriées à ces effets et ce, en favorisant le développement durable.

Renseignements aux médias :

Élise Dhaussy
Conseillère principale en communication
Agence canadienne d'évaluation environnementale
Téléphone : (613) 957-0406
Télécopieur : (613) 957-0946
Courriel : elise.dhaussy@acee-ceaa.gc.ca