Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Avis public

Projet hydroélectrique Brooks - L'évaluation environnementale fédérale est arrêtée

Le 10 décembre 2004, le ministre de l'Environnement, l'honorable Stéphane Dion, a déterminé qu'une évaluation environnementale fédérale du projet hydroélectrique Brooks n'était plus nécessaire, et a arrêté le processus d'examen par une commission. L'autorité responsable fédérale du projet était Pêches et Océans Canada.

Le projet qui faisait l'objet d'un examen couvrait une superficie d'environ 13 500 hectares et comprenait une centrale thermique au charbon formée de deux unités d'une puissance de 500 mégawatts chacune et une mine de charbon pour alimenter la centrale en combustible. Brooks est situé à 180 kilomètres au sud-est de Calgary, en Alberta. En août 2004, Pêches et Océans Canada a confirmé que Luscar Limited avait retiré le projet. L'autorité responsable a recommandé que le processus d'évaluation environnementale soit arrêté puisqu'elle n'exercera plus aucun des pouvoirs ou attributions fédéraux prescrits à l'article 5 de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale par rapport à ce projet.

À la suite d'un examen soigneux, le ministre Dion a décidé, en vertu de l'article 27 de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale, de mettre fin à l'évaluation environnementale du projet.

Pour obtenir plus de renseignements :

Steve Chapman
Agence canadienne d'évaluation environnementale
Tél. : (613) 957-0294
steve.chapman@acee-ceaa.gc.ca