Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Agence canadienne d'évaluation environnementale

Communiqué

Le gouvernement fédéral nomme la commission fédérale d'examen du projet Eastmain-1-A et dérivation Rupert

OTTAWA, le 1er novembre 2004 – L'honorable Stéphane Dion, ministre de l'Environnement, a nommé les membres de la commission fédérale d'examen du projet Eastmain-1-A et dérivation Rupert.

La commission d'examen de cinq membres sera présidée par M. Bernard Forestell. M. Forestell est associé principal à la société d'experts-conseils Dixon & Associates Management Consultants et au cabinet de consultants Corporate Research Group d'Ottawa.

Les quatre autres membres sont : M. Philip Awashish, Mme Jocelyne Beaudet, M. Brian Craik et M. Pierre Magnan. M. Awashish est commissaire de la Commission crie-naskapie et est également membre du Comité d'examen, l'organisme chargé de l'évaluation environnementale du projet Eastmain-1-A et dérivation Rupert en vertu de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois. Mme Beaudet est une experte-conseil en communication avec plus de 20 ans d'expérience dans différents domaines liés à l'environnement. M. Craik travaille sur les questions environnementales touchant les Cris depuis 10 ans et est aussi membre du Comité d'examen. M. Magnan est expert dans divers domaines liés à l'écologie et l'aménagement de la faune aquatique.

« La combinaison de connaissances et d'expérience des cinq membres donne à la commission un niveau élevé d'expertise », a déclaré le Ministre Dion.

Une entente conclue l'an dernier entre le Canada, le Québec et les Cris du Québec prévoit la mise en commun de besoins et services requis pour la coordination des processus d'évaluation environnementale, y compris la tenue d'audiences publiques conjointes.

« Cette entente rend plus facile la participation du public et permet au processus de l'évaluation environnementale d'être plus transparent », a ajouté le ministre Dion. « L'émission de directives communes pour la préparation de l'étude d'impact témoigne de la volonté des parties à mener des évaluations environnementales efficaces ».

Hydro-Québec et sa filiale, la Société d'énergie de la Baie James, entendent déposer l'étude d'impact du projet au cours de l'automne 2004.

Le ministre a également établi le mandat de la commission fédérale d'examen du projet Eastmain-1-A et dérivation Rupert. Le mandat fixe les responsabilités de la commission. Il inclut la portée des questions faisant l'objet de l'examen par la commission, une description du processus et la durée de l'examen.

De plus amples renseignements concernant le projet, les processus d'évaluation environnementale, l'entente de coordination, le bureau d'information publique, les étapes du processus fédéral et les notes biographiques des membres de la commission sont fournis dans le document d'information. On peut également retrouver des informations supplémentaires sur le projet dans la section « Salle des médias » sur le site Internet de l'Agence.

- 30 -

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale administre le processus fédéral d'évaluation environnementale. Ce processus permet de déterminer les effets environnementaux des projets à l'étude, de prendre les mesures appropriées à ces effets et ce, en favorisant le développement durable.

Renseignements aux médias :

Robert Deslauriers
Agent principal en communications
Agence canadienne d'évaluation environnementale
Téléphone : (613) 957-0396
Télécopieur : (613) 957-0946
Courriel : robert.deslauriers@acee-ceaa.gc.ca